Rechercher
  • Sophie

"La question est vite répondue !" Pourquoi est-ce incorrect ?

Mis à jour : mars 9

Le 9 juin 2020, nous avons découvert une vidéo devenue virale au point qu’elle a lancé une expression.

De même que nous avons besoin de "à l’insu de son plein gré", créé par les Guignols, nous avons besoin de "la question est vite répondue", créé par Jean-Pierre Fanguin, pour introduire une nuance dans la langue.


La question vite répondue, on en a besoin

Dans une discussion de mon groupe d’entrepreneuses, je l'avoue, j'ai "osé" utiliser cette phrase, car elle correspondait exactement au besoin.


Pourquoi a-t-on besoin de cette formulation ?

Pourquoi est-ce incorrect au niveau de la grammaire ?

Voici les explications !


Pourquoi a-t-on besoin de cette formulation ?

La technique du langage clair y répond. Le langage clair est une technique pour rédiger un texte facile à comprendre à la première lecture, et qui met en valeur les informations importantes du point de vue du lecteur ou de la lectrice.

En langage clair, on privilégie la voix active ("qui fait quoi ", "Claude ouvre la porte"). Par exemple : "l'Institut d'hygiène a constaté une prolifération de microbes".

Mais, parfois, le résultat est plus important que l’action, on utilise alors la voix passive ("quoi fait par qui", "la porte est ouverte par Claude"). Par exemple : "une prolifération de microbes a été constatée par l’Institut d'hygiène", puisque "prolifération de microbes" est l'information la plus importante pour les destinataires, celle qui doit les faire réagir.

À la voix active, on dit "Claude ouvre la porte", "les Brésiliens parlent le portugais", "on résout le problème" et "on répond à la question".

Et si le résultat est plus important que l'action, on dit "la porte est ouverte par Claude", "le portugais est parlé par les Brésiliens", "le problème est résolu", et on est tenté par "la question est répondue" !


Pour "le problème est résolu" et "la question est répondue", il est vraiment secondaire de savoir qui a résolu le problème ou a répondu à la question. Donc c’est pour ça que nous avons besoin de "la question est répondue" !


Pourquoi est-ce incorrect ?


"la question est vite répondue", ça ne colle pas ! Nous sommes gênés, car c'est incorrect au niveau de la grammaire.

En effet, la voix passive ("la porte est ouverte par Claude") fonctionne uniquement avec les verbes qui se construisent avec un COD, le complément d'objet direct de notre enfance. C'est-à-dire sans préposition entre le verbe et l'objet : "ouvrir la porte", "parler le portugais", "résoudre le problème".

Mais "répondre" a un COI, le complément d'objet indirect de notre enfance, c'est la préposition "à" : "répondre à une question".

C'est pourquoi "on répond à la question", cela ne peut pas devenir "la question est répondue". De même, "Claude parle de Dominique" ne peut pas devenir "Dominique est parlée par Claude".

Si vous avez envie d'écrire "la question est vite répondue", il vous faut donc reformuler, faites appel à une correctrice !


Je vous proposerai, par exemple :

  • la question est vite résolue

  • la question est vite traitée

  • la question, on y répond vite

  • la réponse est vite donnée

  • la solution est vite trouvée



L’exemple utilisé "une prolifération de microbes a été constatée par l’Institut d'hygiène" est tiré de Écrire pour être lu, Comment rédiger des textes administratifs faciles à comprendre, Fédération Wallonie-Bruxelles, 2016, 84 pages

4,282 vues0 commentaire